"TERRES DE VERSAILLES" , CITé FERTILE


mission Maîtrise d’œuvre paysage des espaces publics du futur quartier
maitre d'ouvrage Comité de gestion de Wolong Lake de Kangping; Agence Française de Développement (AFD)
maitre d'oeuvre Phytorestore
collaboration Lambert&Lénack Architectes; Oteis; Berger&Berger
localisation Versailles, France
surface 20 ha
calendrier Concours

Le projet

Etant donné sa situation exceptionnelle en bordure immédiate du domaine de Versailles, l’insertion paysagère de ce nouveau quartier conçu selon les codes de la cité-jardin se devait d’être irréprochable.

Une terrasse-lisière vient filtrer les vues depuis le parc du château tout en offrant un cordon boisé aux futurs habitants. Reprenant les codes des grandes allées Versaillaises, elle sera plantée d’arbres fruitiers et deviendra un lieu de vie et de production fruitière.

Faisant écho à la structure du parc, les venelles intérieures prolongent les perspectives du domaine et viennent dessiner les différents espaces du quartier.

Un cheminement piéton central, promenade ouverte à tous en coeur de quartier propose un parcours de découverte associant oeuvres d’art et mise en valeur de l’eau, deux éléments indissociables de la grandeur Versaillaise.

Enfin, la pointe nord sera dédiée au maraîchage et aux sports et se terminera par un jardin lacustre venant souligner les lignes du grand paysage.

Le paysage, socle de la démarche écologique de la Cité-jardin

Loin de se cantonner à un rôle purement esthétique ou d’intégration des bâtiments, le paysage sera ici utilitaire.

Restant dans la tradition d’innovation du parc, le mail central servira à collecter les eaux de pluie de l’ensemble du quartier, les dépolluer et les mettre en valeur notamment via la création d’un plan d’eau avec qualité eau de baignade.

Ces eaux dépolluées seront réutilisées pour l’arrosage des cultures vivrières et la création de zones humides afin de réduire les frais d’entretien et favoriser la biodiversité.

Enfin, le paysage sera aussi nourricier puisque des potagers et vergers participatifs occuperont la majeure partie de la pointe nord du site pour alimenter en cycle court les magasins du quartier.

Les espaces plantés constituent ainsi le socle de la vie du nouveau quartier en s’inscrivant pleinement dans son cycle de fonctionnement et dans la volonté de la maîtrise d’ouvrage de développer la cité-jardin de demain.

Une cité-jardin nourricière dédiée au bien-être de ses habitants

Plus qu’un nouvel écoquartier, cette cité-jardin a tout d’abord été pensée du point de vue de sa cohérence sociale et écologique. Ici, l’écologie fonde l’économie afin de créer des cycles courts dans lesquels les habitant sont parties prenantes. La fertilité est au cœur du projet de cette cité nourricière qui viendra proposer une alternative aux modèles actuels de l’agriculture urbaine.

Plus qu’un dessin, ce projet est la création d’un Art de vivre incarné par les valeurs Nature, Art et Education qui résonnent si bien avec la ville de Versailles.