Réinventer Paris « Dans la boucle »

Second projet du concours « Réinventer Paris » - site Ourcq Jaurès

mission Maîtrise d’œuvre paysage et restauration écologique des écosystèmes.
maitre d'ouvrage Mairie de Paris – CPA-CPS – Habitat et Humanisme
maitre d'oeuvre AASB et TOA, architectes - Phytorestore, paysagistes – Franck Boutté - Topager
collaboration Equipe : AASB et TOA, architectes - Phytorestore, paysagistes – Franck Boutté - Topager
localisation Paris, France
surface 1 371 m²
calendrier Concours

Le projet

Ce site se situe à quelques mètres de la Petite Ceinture, ligne de chemin de fer abandonnée au cœur de Paris, et sur un site très pollué. Sous la forme d’un jardin laboratoire, le projet donne à la nature des moyens inédits pour s’auto-régénérer qui pourraient être appliqués dans le futur tout le long de la Petite Ceinture.

Son ambition est de reconquérir les lisières de la ville comme celles de la société, et de faire résonner sa note singulière dans la grande partition de la réinvention de Paris.

Une fabrique naturelle de biodiversité

Le site est pensé à la fois pour accueillir et contenir - à l’image d’un refuge, mais aussi pour s’ouvrir sur le grand paysage de la Petite Ceinture, que son jardin vient tutoyer. On le prend comme il se donne, avec son passé en forme de passif : un terrain pollué par l’activité humaine et la circulation ferroviaire.

Mis sous soins intensifs, le jardin se régénère lentement. Les sols sont d’abord traités en deux temps, par des processus de phytothérapie, en utilisant les champignons puis les plantes pour créer un véritable jardin, à la fois expérimental, paysager et créateur de biodiversité. Un potager en bacs, pour la consommation, sera également accueilli au sein de ce jardin.

Parce que les insectes pollinisateurs trouvent de quoi se nourrir, ils nourrissent à leur tour les oiseaux, lesquels peuvent aussi trouver de quoi se loger au sein de ce jardin. Autant de raison de capter l’attention du visiteur en faisant œuvre de pédagogie, lui donnant à voir en modèle réduit ce que pourrait être le recyclage du grand jardin de la Petite Ceinture, pour le bonheur des générations futures.

Convivialité et biodiversité pour boucler la boucle

Avec l’hospitalité et la biodiversité comme fils rouges, toutes les thématiques du site se donnent rendez-vous dans la salle commune. Régulièrement, elle devient « comptoir » pour les producteurs de saveurs et pour la vente des légumes produits sur place, dans le potager.

Ponctuellement, on la transforme en salle d’exposition, espace de réunion ou d’événements pour les associations du quartier. En lien avec ses activités de terrain destinées aux scolaires et centres de loisirs du quartier, la Ligue de Protection des Oiseaux y accroche aussi ses expositions sur la biodiversité.