PARC ORNITHOLOGIQUE MARCHICA

CRÉATION ET CONCEPTION D’UN PARC

mission Requalification d’anciennes lagunes d’assainissement en Parc Ornithologique.
maitre d'ouvrage Marchicamed
maitre d'oeuvre Phytorestore
collaboration Claude Louis Moreau architecte - Isabelle Linski
localisation Nador, Maroc
surface 89 ha
calendrier Projet terminé

Requalification des anciennes lagunes

Le parc ornithologique de Marchica transforme les anciens bassins d’assainissement de la ville de Nador en véritable site conservatoire de la richesse écologique au cœur des 11 500 hectares de la lagune de Marchica. Il s'intgère au sein de l'opération de requalification des sites particulièrement stratégiques de la ville de Nador, comme les anciennes lagunes d’assainissement, l’embouchure de l’Oued Selouane et les zones naturelles limitrophes actuellement en friches.

D’une superficie de 89 hectares, dont 12 km de sentiers, le projet de parc ornithologique de Marchica constituera le premier grand parc ornithologique sur le pourtour de la Méditerranée. Ce sera l’occasion d’initier un nouveau mode de développement économique et social local.

Cette transformation va se faire par le biais d’un parc paysager ouvert au public, qui pourra ainsi comprendre et se réapproprier la valeur de ces zones naturelles. La stratégie consiste donc à recréer de nouveaux plans d’eau et des îlots adaptés aux besoins des oiseaux hivernants et vivants toute l’année dans la lagune de Nador.

Entrée du Parc

Création d’habitats écologiques pour les oiseaux

Le parc ornithologique est composé de plusieurs plans d’eau de profondeurs et de salinités différentes afin d’attirer les oiseaux migrateurs et sédentaires. Il s’agit de créer des lieux favorables à la collation des oiseaux et à leur nidification, ce qui permettra ensuite de les maintenir sur place. Les premiers aménagements à réaliser sont le remodelage des zones terrestres et maritimes de façon à reconstituer les habitats écologiques nécessaires à la nidification des oiseaux, sous forme de plans d’eau variés et de petites îles.

La réorganisation du fonctionnement hydraulique des lagunes artificielles via des vannes permettra d’adapter les niveaux d’eaux et la qualité de l’eau, avec de nombreux ouvrages spécifiques :

  • Dérivation d’arrivées d’eaux douces traitées;
  • Aménagement de passes stabilisées avec la mer;
  • Réaménagement et division des lagunes;
  • Dragage d’une partie des surfaces en eau pour créer des îlots et prairies variées en bord de berges des lagunes.
La nature restaurée

Une promenade au milieu des oiseaux

La revégétalisation des espaces avec des plantes endémiques de la lagune de Marchica a créé des habitats écologiques favorables à la réinstallation et à la nidification d’oiseaux. Un réseau de chemins est également prévu afin de permettre l’accès aux postes d’observation des oiseaux.

Les sentiers du parcours de découverte disposeront de panneaux pédagogiques disséminés sur l’ensemble du parc ornithologique. Ces panneaux apporteront des informations sur les oiseaux, ainsi que sur les plantes rares et endémiques de la lagune de Marchica.

Les postes d’observation sont de tailles et de natures différentes. Ils sont conçus sous forme de hutte mesurant entre 5 et 7 mètres de hauteur, afin de servir également de points de repère pour les visiteurs. Certains postes d’observation sont équipés d’un étage aménagé pour les photographes et « Bird watchers ».

Le visiteur, tout en découvrant des zones naturelles reconstituées, est au coeur de la structure urbaine de la ville de Nador et est en liaison directe avec les projets de développement touristique en cours de mise en place par MarchicaMed.

Accès au poste d'observation des oiseaux Accès au poste d'observation des oiseaux
La nature restaurée La nature restaurée

Un village dédié à l’accueil du touriste

Le village d’accueil prend place sur la pointe de l’estuaire de l’oued Selouane du côté de Nador. Il est intégré dans le paysage afin de laisser une vue complètement dégagée sur la lagune de Marchica et sur l’entrée du parc. Composé d’un guichet d’accueil avec une petite boutique de vente puis prend place une salle de formation et enfin des locaux techniques ainsi qu’un petit restaurant.

La moitié des surfaces construites est dédiée à la formation des populations locales au métier “d’éco-guide” et de gérant “d’éco-gite” pour l’accueil des visiteurs désireux de découvrir les richesses écologiques de la lagune.

Il est définit en amont de l’aménagement un “plan de déplacement et de stationnement” indispensable pour avoir une gestion organisée des flux de visiteurs. Des nombreuses places de stationnement (200 places), avec une parfaite insertion paysagère aménagements nécessitant une forte végétalisation organisée par le biais de différentes séquences paysagères.

Ce trait de côte et ses berges sont stabilisés avec des techniques de génie végétal, permettant de valoriser la promenade existante. Et cette promenade est aménagée avec des sentiers piétons, des espaces de loisirs, un cordon naturel renforcé.

Village d'accueil des touristes Village d'accueil des touristes