Restauration écologique du lac wolong

Restauration de zones humides et création d'habitats écologiques

mission Restauration écologique du lac Wolong et développement de l’éco-tourisme
maitre d'ouvrage Comité de gestion de Wolong lake de Kangping ; Agence Française de développement (AFD)
maitre d'oeuvre Phytorestore
collaboration Arte Charpentier, Biotope
localisation Liaoning, Chine
surface Zone humide : 60 ha | Corridor écologique: 9.17 km linéaire | 36 îles aux oiseaux (total: 60 ha) | Digue en L (Linéaire : 7.85 km ; surface : 314 000 m²) | 4 monitoring stations de 317.32 m² chacune
calendrier Projet terminé

Le lac Wolong

Le lac Wolong est un lac typique des plaines du nord de la Chine, qui reste bien préservé pour les écosystèmes des zones humides. L’attractivité du lac Wolong est due à sa forte image naturelle.

Cependant, sa surface a progressivement diminué entre 2002 et 2004, en raison de l’activité humaine importante et de l’absence de mesures de protection. Le lac a même connu une période de sécheresse sévère.

Ainsi, pour restaurer sa biodiversité d’origine, les actions suivantes ont été entreprises :

  • Construction d’une zone humide qui, associée aux filtres à roseaux existants, traite 20 000 m3 / jour d’eaux usées. Les rejets dans le lac depuis la station sont interceptés, traités et déversés dans un canal, ce qui évite toute contamination du lac.
  • Construction d’un corridor vert pour réduire la pollution dans le canal et la zone humide. Il augmente également la capacité de stockage de l’eau en cas d’inondation, pour protéger les six villages proches du lac.
  • Restauration des installations d’eau et reconstruction des écluses Nord et Sud, afin d’établir un contrôle et une gestion efficace de l’eau.

Il est essentiel de combiner la protection de l’ensemble de l’écosystème lacustre et touristique pour toutes les actions prévues, de manière à protéger les habitats naturels liés aux populations d’oiseaux.

La restauration des zones humides pour les espèces protégées

Le grand enjeu consistait en la restauration des zones humides pour l’accueil des espèces d’oiseaux protégées au niveau mondial et national. Les actions entreprises ont été les suivantes :

  • La renaturalisation de la rive nord-ouest du lac (création du couloir vert);
  • La création du parc des îles aux oiseaux comme nouvel habitat naturel pour la conservation des oiseaux;
  • La création d’un filtre de zone humide pour améliorer la qualité de l’eau du lac.

Cet objectif a nécessité la restauration de grandes surfaces de marais de l’ordre de 1500 à 2000 ha dans le sud du lac pour pouvoir attirer certaines espèces sensibles comme la Grue Sibérienne qui représente 80 % de la population mondiale de cette espèce.

Création d'une zone tampon
Zone tampon Zone tampon

Les îles aux oiseaux

Les îles aux oiseaux (60 ha) sont situées au sud du lac, à 500 m du remblai en forme de L, où se situe historiquement l’endroit le plus propice pour attirer les oiseaux. Elles forment un sanctuaire pour les oiseaux avec des espaces boisées et des zones humides. A côté de la ville de Kangping, ce parc est interdit d’accès aux véhicules et est parcouru par des chemins couverts et sinueux afin de ne pas effrayer les oiseaux.

Sur 60 hectares, plus de 200 espèces d’oiseaux sont concentrées dans l’année, selon la saison, et elles peuvent être observées depuis la station de surveillance de Sankeshu et le tour d’observation des oiseaux

Remblai en forme de "L"
Iles aux oiseaux - Perspective Iles aux oiseaux - Perspective
Iles aux oiseaux - Photo Iles aux oiseaux - Photo
Iles aux oiseaux - Photo Iles aux oiseaux - Photo
Iles aux oiseaux - Photo Iles aux oiseaux - Photo

Création d’habitats écologiques

Entouré de marais, le site est composé de 34 îles artificielles hautes de 86.6 à 89 m, et sert de nidification et de migration des oiseaux. Avec des sols extraits du lac Wolong, ils sont conçus pour offrir une grande variété d’habitats écologiques qui couvrent toutes les couches de végétation, du pré au bosquet.

Le projet consiste en la construction de 36 îles aux oiseaux, avec différents habitats : roselières, prairies humides, prairies sèches, plans d’eau douce, forêt riveraine, dunes, île rocheuse. Différents pâturages (graines de prairie hautes, pelouse basse, plantes à fleurs attirant les insectes) seront aménagés. D’avril à août, l’île aux arbres indigènes sera une zone de reproduction pour le héron cendré, le grand cormoran, la petite aigrette et le héron cendré. Les différents niveaux d’eau organisent également la différenciation de ces environnements.

La grande variété d'habitats écologiques
La carte des oiseaux La carte des oiseaux

Cheminements naturels

9 km de sentiers nature sur la crête sont rythmés par des passerelles qui permettent de traverser la rivière, parfois avec une clôture sur le bord du lac. Les visiteurs peuvent observer les oiseaux sans être vus. Entre la partie terrestre et le canal, une bande de 3 mètres est plantée. Au bord du lac, une bande de 5 mètres est plantée.

Ce couloir est divisé en 31 séquences connectées les unes aux autres. Différentes compositions végétales et différentes couches végétales permettent d'avoir une biodiversité maximale.

Il comprend 658 arbres (28 Alnus mandschuricum, 81 Acer mandschuricum, 84 Amygdalus triloba, 24 Corylus mandschurica, 68 Cerasus serrulata, 53 Fraxinus chinensis, 95 Fraxinus mansdchurica, 51 Morus alba, 39 Populus simonii, 63 Prunusica 24songus, mongs 24 Rubus alinus, 51 Salix alba, 13 Salix matsudana, 27 Ulmus davidiana). Ces espèces sont choisies en raison de leur résistance aux conditions locales du sol.

Le long de la promenade, dix petites portes d'écluse communiquent entre le canal planté de lotus et le lac Wolong, et trois stations de surveillance permettent de contrôler la qualité de l'eau.

Station monitoring et d'observation des oiseaux de Sankeshu
Monitoring station Monitoring station
Monitoring station Monitoring station