écoquartier Camille Claudel

Le paysage comme facteur clé pour la gestion des risques d'inondation 

mission Aménagement paysager et assainissement alternatif des espaces publics.
maitre d'ouvrage Communauté d’Agglomération du Plateau de Saclay
maitre d'oeuvre Phytorestore
collaboration François Leclerc (Architecte) - AVR Ingénierie (BET VRD)
localisation Palaiseau, France
surface 12 ha
calendrier Projet terminé

Le paysage au coeur des enjeux environnementaux

Le projet d’aménagement de l'écoquartier Camille Claudel prévoit la création de logements pour 4 500 habitants, au travers d’une mixité fonctionnelle (logements, écoles, gymnase, centre d’accueil, etc.) au sein d’un espace cohérent, vivant, durable et intégré dans son environnement.

Phytorestore est missionné pour mener la réflexion sur l’aménagement paysager et la gestion des eaux sur l’ensemble du futur quartier depuis le stade d'étude de synthèse jusqu’au lancement des marchés d’appel d’offre de réalisation des ilots.

Cette double mission paysage – gestion des eaux pluviales permet une prise en compte optimale des enjeux liés à l’eau (et ainsi la création d’un vrai paysage aquatique) et une réelle réflexion environnementale, inédite jusqu’alors, via notamment la gestion à ciel ouvert de l’ensemble des eaux.

L’objectif paysager est de réaliser un « paysage naturel intime » à l’échelle des îlots urbains. La trame de la rigole domaniale historiquement créée pour alimenter les bassins du château de Versailles a été un axe structurant du projet.

Des innovations technologiques pour la gestion du risque inondation

Des noues filtrantes assurent la collecte et le traitement des eaux de voirie en remplacement du séparateur d'hydrocarbures. La gestion d’une pluie cinquantennale a été pensée selon une approche totalement innovante. Les évènements pluvieux sont en effet gérés dans ces espaces paysagers en pied d’immeubles qui permettent de dépolluer les eaux pluviales de voiries, de les stocker puis de les renvoyer au milieu récepteur avec un niveau de qualité écologique très élevé.

Dès l’origine du projet, les espaces verts et la chaufferie biomasse ont été conçus conjointement avec un objectif de production de biomasse valorisable. L’objectif est de valoriser la biomasse locale dans un rayon de 50 km autour du projet pour réduire le coût du service d'assainissement urbain des eaux pluviales grâce à la valorisation énergétique de la biomasse des espaces verts de l’écoquartier, en majorité via la chaufferie biomasse.

Enfin, les eaux de toiture des lots promoteurs sont stockées et réutilisées pour l’arrosage des espaces verts, permettant ainsi une économie substantielle des frais de gestion et la création d’un écoquartier exemplaire en la matière.

Les Jardins Filtrants® induisent une continuité des trames écologiques, tout en permettant une gestion du risque inondation sur le site.

Une expression paysagère intime et sobre à l'échelle des habitants Une expression paysagère intime et sobre à l'échelle des habitants

Un éco-quartier exemplaire en terme de gestion des risques inondation avec intégration paysagère

Une approche innovante pour la gestion des eaux pluviales

Principe de gestion des eaux pluviales des toitures : stockage et réutilisation pour l’arrosage Principe de gestion des eaux pluviales des toitures : stockage et réutilisation pour l’arrosage
Principe de gestion des eaux pluviales des voiries : dépollution par noues filtrantes et rejet au milieu récepteur Principe de gestion des eaux pluviales des voiries : dépollution par noues filtrantes et rejet au milieu récepteur

Un système de gestion des eaux pluviales au cœur de la vie des habitants du quartier

Noues de stockage pluie cinquantennale en pieds de bâtiment et système de récupération d’eau de pluie des bâtiments Noues de stockage pluie cinquantennale en pieds de bâtiment et système de récupération d’eau de pluie des bâtiments
Noues filtrantes pluie cinquantennale en bordure des voiries Noues filtrantes pluie cinquantennale en bordure des voiries

Des jeux d'enfants pour toutes les tranches d'âge